La base de la naturopathie :

le bilan de santé

Le bilan de santé est composé de l'anamnèse (entretien de santé et questions ciblées) et du bilan iridologique. Il permet d'établir le diagnostic naturopatique et de définir les traitements opportuns.

Iridologie

Cette méthode, par l'examen des iris et des projections des organes sur ceux-ci, permet d'établir les constitutions, les typologies, les forces et les faiblesses. Elle donne un éclairage précis sur les organes et leur état. Elle nous renseigne avec finesse sur l'état du système nerveux et sur le fonctionnement émotionnel. Enfin, elle offre une image détaillée de la minéralisation, de l'équilbre acido-basique, des capacités du système immunitaire, de l'état des circulations artérielle (avec le cholestérol), veineuse et lymphatique. Le panorama ainsi obtenu est global et complet.

Phytothérapie

La puissance des plantes sous toutes leurs formes et à tous les plans (physique, psycho-émotionnel, énergétique et spirituel).

Je travaille principalement avec les huiles essentielles (aromathérapie ; obtenues par distillation), les macérats mères (bourgeons et jeunes pousses macérés dans de l'eau, de l'alcool et de la glycérine ; non dilués), les teintures mères (macérations dans de l'eau et de l'aclool), les extraits secs de plantes (sous forme de gélules), les tisanes et décoctions, et les fleurs de Bach (et autres élixirs floraux).

Nutrition, nutrithérapie

Santé et alimentation sont indisociables. Logiquement, la nutrition constitue un des socles de la démarche que je propose. Ma philosophie : fournir à l'organisme tout ce dont il a besoin en qualité, en quantité et en information...

Pour perdre du poids, corriger le cholestérol ; en cas de rhumatismes, de maladies auto-immunes ou dégénératives (ex.: polyarthrite rhumatoïde, cancer, etc.) ; en cas de dysbiose...

Isopathie

La démarche isopathique propose le point de vue suivant : les agents pathogènes sont auto-générés dans l'organisme par la dégradation du terrain par acidification (conséquence du mode de vie : alimentation, pollutions environnementale et électro-magnétique, stress/émotions). L’évolution (cylcogénie selon Enderlein) se fait de la forme apathogène, appelée protite ou endobionte (agrégat de protites), vers les formes pathogènes (bactéries ou champignons).

L' isopathie est une forme d'homéopathie dont les remèdes sont des dilutions d'acides, de bactéries et de champignons/levures. La thérapie permet de retrouver l’état initial apathogène par le rétablissement du pH idoine.

Homéopathie vibratoire

Elle permet d'obtenir des remèdes par l'imprégnation de granules à l'aide d'une machine reproduisant la signature vibratoire de la substance thérapeutique, sans limite au niveau des dilutions.

La possibilité de produire de l'organothérapie ("information" d'organes sains) sans traces des organes mais avec leur vibration rend cet outil particulièrement intéressant pour la régulation fonctionnelle.